Dior après Dior

classic Classic list List threaded Threaded
1 message Options
Reply | Threaded
Open this post in threaded view
|

Dior après Dior

Allergo
Dior après Dior
Au décès soudain de Christian Dior, en 1957, le jeune Yves Saint Laurent, une vingtaine d'années, reprend la maison parisienne sur les indications du couturier et Marc Bohan celles de Londres et New York11.
Article détaillé : Yves Saint Laurent (Dior).
La première collection « Ligne Trapèze » de Yves Saint Laurent, entré en 1955 au service de Christian Dior, est un véritable triomphe. Mais il est appelé sous les drapeaux et quitte Dior en 1960, et c’est Marc Bohan qui reprend l'entière responsabilité de la direction artistique et présente l'année suivante sa première collection « Slim Look ». En 1967, il lance Baby Dior, puis Christian Dior Monsieur quelques années après. Jusqu'en 1989, il veillera au respect scrupuleux des traditions d’élégance du maître. Gianfranco Ferré, premier couturier de nationalité étrangère à intégrer Dior, qui lui succède, ne les trahira pas non plus, avec un sens égal de l’architecture et de la flamboyance. Entre-temps, en 1975, la maison Dior est précurseur en créant une ligne d'horlogerie.
Tout va s'accélérer véritablement peu avant les années 1990, au moment où la société passe sous le contrôle du magnat du luxe Bernard Arnault qui rachète en 1984 le groupe de textile Boussac Saint-Frères propriétaire de la marque Christian Dior12 et en devient PDG en 1985. Devenu président du groupe LVMH - Moët Hennessy Louis Vuitton en 1988, il réunifie en 1989 les Parfums Christian Dior, anciennement propriété de Moët-Hennessy, et la couture, séparés depuis 1968, au sein de la holding Christian Dior SAN 3. C’est lui également qui fait appel en 1996 au couturier John GallianoN 4 « l'enfant terrible de la mode anglaise », puis à Victoire de Castellane en 1998, pour redonner à Dior du punch et de la visibilité.